Manette de poussée

De la mécanique de précision.


L'Auto-Thrust


Du MDF, des plaques de PVC, de la résine, des engrenages, du tube, …

Et des heures de façonnage et de montage.

Faire rugir les moteurs

Une belle mécanique


La manette de poussée avec la commande de trim est la pièce qui demande le plus de précision. J’ai mis à peu près 6 mois pour la réaliser. Elle est certainement l’élément qui, mécaniquement, m’aura demandé le plus de temps.

La structure.

3 supports


Le MDF et le PVC sont les 2 matières principales. Seuls les axes, vis, tiges filetées et quelques autres pièces sont en métal. Ici les supports sont en MDF. Le petit triangle en PVC permet le position « IDLE » des manettes. En bas, un galet, équipé d’un ressort, sert à donner les crans : « CLB », « FLX/MCT » ou « TOGA » aux manettes (voir après).

Donner la puissance

Les leviers


J’ai utilisé du PVC en 5mm d’épaisseur. 5 épaisseurs ont été nécessaires pour les réaliser, car il a fallu insérer un câble électrique dans chaque levier ainsi que les gâchettes pour la commande des « REVERSES ». Gros travail de découpe et de ponçage !

ZOOM SUR

Les détentes


L’ensemble prend forme. En bas des leviers, sur la partie circulaire, les encoches. Elles permettent de donner les différentes détentes (crans) grâce au galet. Une couronne dentée de couleur rouge permettra une rotation démultipliée du potentiomètre de demande de poussée.

ZOOM SUR

Les Cônes


Les cônes de trim ont été réalisés en résine par moulage. Ils sont l’oeuvre de Patrick « TAZ83 ». Grand merci à lui ! Une tige filetée de 6mm est traversante et supporte les 2 roues de trim et 1 pignon de 18 dents. Ce pignon entraîne en rotation une roue de 58 dents montée sur l’axe du potentiomètre de trim. Derrière cette roue, est placé un pignon de 18 dents. L’ensemble permet un rapport de réduction d’environ 1/6, ce qu’il fait que pour 3 tours de roues de trim, les cônes vont tourner d’1/2 tour.

Un concentré de techniques

Un beau jouet !


Montage des roues de trim. Pose des autocollants sur les supports et les cônes. Mise en peinture. Pose des connecteurs de raccordement électrique. Vérification du rétroéclairage et des potentiomètres. Il n’y a plus qu’à la mettre en place dans le Pedestal.

Galerie