Le nouveau Glareshield

Par JL A320 Aucun commentaire sur Le nouveau Glareshield

glare-24

L’ancien Glareshield a été le premier élément construit sur le simulateur. Il a maintenant plus de 10 ans. Jusqu’à présent, il a toujours bien rempli son rôle, mais toutes les fonctions n’étaient pas assurées comme, la bague 100 – 1000 du réglage de l’altimètre. Par ailleurs, la forme des boutons des encodeurs du FCU, des bagues inHg / hPa n’était pas bonne, et aucun label n’était affiché sur le FCU et les EFIS au dessus des digits (information QNH / QFE, HDG / TRK, etc.). C’est ce qui nous a poussé à en construire un nouveau.

Les Panels

Les panels, autrement dit les faces avant, nous viennent de chez Homecockpits. Ils sont constitués de 2 plaques, une de 6 mm d’épaisseur peinte aux couleurs Airbus et sérigraphiée : la face visible, l’autre de 4 mm translucide permet la fixation des différents composants. Franck de chez Homecockpits nous a fourni également les « korry » (boutons-poussoirs équipés de voyants).

glare-2

Montage de la caisse

Nous avons utilisé du MDF de 10 mm d’épaisseur. Le raccordement des éléments est assuré par de la cornière en aluminium (15x15x1,5) avec des ensembles vis-écrou de 3 mm tête fraisée.

glare-3

Après un montage à blanc, démontage complet pour la mise en peinture.

glare-5

Câblage

Le câblage est plus simple que sur le Glareshield précédent car nous avons décider d’organiser la structure du cockpit de la manière suivante : 4 unités indépendantes : (1) le Glareshield, (2) le MIP, (3) le Pedestal et (4) l’Overhead, pour chaque unité : une alimentation et une prise USB.

glare-18

Le nombre de cartes électroniques installées est plus important, mais cela nous donne une meilleur flexibilité de montage et d’installation. Sur la photo ci-dessous, les cartes électroniques utilisées pour le Glareshield.

Les 3 cartes de couleur verte deviennent de chez EFDE.

glare-19

Premiers tests

Lorsqu’on  effectue pour la première fois une  mise sous tension d’un ensemble tel que celui-ci , il y a toujours une certaine appréhension ! Ça s’est plutôt bien passé… quoique !

Nous avons eu des relais qui se mettaient à vibrer, des leds qui s’allumaient faiblement dès la mise sous tension, mais grâce à de nombres essais, tests, contrôles et échanges de mails avec Fabien de EFDE (concepteur des cartes), tout est rentré dans l’ordre.  Note importante à retenir avec ces cartes : le PC qui gère l’électronique doit être « démarré » (les prise USB actives) avant de mettre sous tension les cartes électroniques.

glare-17

Installation dans le cockpit

Après avoir enlevé l’ancien, sa mise en place dans le cockpit s’est faite très simplement. Nous avons construit de nouveaux couvercles et les avons recouverts du simili cuir récupéré sur les précédents. La plus grande difficulté a été de réalimenter en énergie et en commande le MIP et le Pedestal car pratiquement toutes les cartes électroniques et alimentations venaient de l’ancien Glareshield. Cela s’est traduit par une bonne semaine de travail : réimplantation des cartes – modification du câblage électrique – correction du paramétrage des entrées-sorties.

glare-20

  • Partager :

Laisser un commentaire